George Orwell : Comment meurt la littérature

Tout petit livre qui tient dans la veste, lu dans le train, avant et après Molière, et pourtant question essentielle : comment meurt la littérature ? Et surtout, comment éviter sa mort et la nôtre ?

Comment meurt la littérature de George Orwell a paru en 1946 dans le deuxième numéro du magazine Polemic et traduit en 2021 par Martial Doré aux éditions Sillage.

Paul & Gaëtan Brizzi : Les Contes drolatiques

D’Honoré de Balzac, je n’avais lu que quelques romans de la Comédie humaine et ignorais jusqu’à l’existence de ces Contes drolatiques, dont Paul et Ga¨etan Brizzi proposent un aperçu dessiné aux éditions Futuropolis en 2021. Un Balzac fort grivois que celui-là, loin du Père Goriot.

Cet album reprend quatre contes drolatiques :

  • La belle Impéria
  • Le péché véniel
  • L’héritier du diable
  • La connétable

Le Roman du roi Yder

Mais qui est ce roi Yder ? C’est un chevalier en quête d’aventure qu’adoube le roi Arthur et c’est le héros d’un roman anonyme de la fin du douzième ou du début du treizième siècle.

Ce roman typique de la chevalerie médiévale a été traduit de l’ancien français par Jacques-Charles Lemaire pour les éditions EME en 2010 et repris en 2022 dans Les Chevaliers de la Table ronde, Romans arthuriens dans la collection Quarto des éditions Gallimard.

Carlos Ruiz Zafón : Le Jeu de l’ange

Deuxième livre de la saga Le Cimetière des livres oubliés après L’Ombre du vent, qui a obtenu le célèbre Prix de la Petite Maison, Le Jeu de l’ange de Carlos Ruiz Zafón nous perd dans les rues de la Barcelone des années 1920 et dans des livres maudits ou miraculeux qu’écrivent d’étranges écrivains.

Le Jeu de l’ange a été publié dans sa version originale en 2008, traduit de l’espagnol en 2009 par François Maspero pour les Éditions Robert Laffont et repris en 2020 par les éditions Acte Sud dans la collection Babel.

Charles Juliet : Accueils

Toujours cette affinité avec l’aventure intérieure d’un homme qui petit à petit s’apaise et accueille le monde, dans ce Journal IV (1982-1988), celui des rencontres et des premiers succès.

Accueils, Journal IV 1982-1988, de Charles Juliet a été publié en 1994 chez P.O.L. éditeur et repris en poche en 2011.

Pedrosa & Moreil : L’âge d’or

Un royaume dont le roi vient de mourir, une guerre de succession, des brigands cachés dans les bois et un trésor qui pourrait redonner à ce monde si bien dessiné son éclat, voilà un peu de ce que montre cette belle bande dessinée qu’est L’âge d’or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, publié en deux volumes en 2018 et 2020 aux éditions Dupuis.

Boris Cyrulnik : Le laboureur et les mangeurs de vent

Cyrulnik, le pape de la résilience ? Ce livre nous emmène ailleurs, en explorant les méandres de notre cerveau entre liberté intérieur et confortable servitude. Pourquoi la liberté est-elle un chemin si difficile ? C’est à travers sa propre histoire que l’auteur tente des réponses.

Le laboureur et les mangeurs de vent, Liberté intérieure et confortable servitude de Boris Cyrulnik a été publié aux éditions Odile Jacob en 2022.

Chrétien de Troyes : Perceval ou le Conte du Graal

Dans la légende arthurienne, il est un objet central, le Graal, et un chevalier naïf appelé à un grand destin, Perceval, dont Chrétien de Troyes raconte les aventures dans un livre, Perceval ou le Conte du Graal, écrit vers 1181-1190 que je lis ici dans sa traduction en français moderne de Daniel Poirion publiée aux éditions Gallimard en 1994 et reprise dans Les Chevaliers de la Table ronde, Romans arthuriens, dans la collection Quarto en 2022.